developpement personnel

LES CROYANCES LIMITANTES

« Je ne suis pas bon en maths », « Je n’y connais rien à l’art », « je ne trouverais jamais de copain, je suis trop moche? « je suis trop timide »…Ce sont là des exemples de croyances limitantes. Nous sommes parfois emprisonnés par nos croyances. Comme cet éléphant de la fable écrite par Jorge Bucay, qui n’a jamais essayé de se libérer de ce qui l’attachait au pieu alors qu’il aurait pu, étant donnée sa force. Mais voila très jeune il avait été attaché à ce même pieu, il avait essayé en vain de s’en libérer, mais finit par abandonner et se résigner à son sort. « Cet énorme et puissant éléphant ne s’échappe pas, tout simplement parce qu’il croit en être incapable. Il garde le souvenir gravé de l’impuissance qui fut la sienne après sa naissance. Et le pire, c’est que jamais il n’a tenté d’éprouver à nouveau sa force. »

Que sont les croyances limitantes?

Une croyance limitante est un état d’esprit, une conviction ou une croyance que vous pensez être vraie et qui vous limite d’une manière ou d’une autre. . Elle peut avoir un certain nombre d’effets négatifs sur vous. Elle peut vous empêcher de faire de bons choix, de saisir de nouvelles opportunités ou d’atteindre votre potentiel. En fin de compte une croyance limitante peut vous garder dans un état d’esprit négatif et vous empêcher de vivre la vie que vous désirez vraiment.

On distingue trois catégories de croyanes limitantes:

  1. Les croyances limitantes sur vous-même qui vous font sentir que vous ne pouvez pas faire quelque chose parce que quelque chose ne va pas chez vous. par exemple
    •  » je suis trop vieux pour retourner à l’école, changer de carrière, ou même simplement acquérir de nouvelles compétences, trop vieux pour entreprendre ou pour avoir une vie amoureuse
    • ou alors je suis trop jeune pour postuler à un emploi formidable, déménager dans une nouvelle ville ou changer de carrière ».
    • Il y’a aussi les croyances liées aux traits de personnalité ,  » trop stupide pour postuler à une grande école , ou à un emploi, ou même simplement avoir une conversation sur quelque chose de «intelligent» avec quelqu’un, ou trop moche pour aborder quelqu’un dans une soirée. « je ne peux pas avoir de bonnes relations parce que je me mets tout le temps en colère », « je ne peux plus revoir telle personne, parce que je suis tellement embarrassée » ou encore « je ne peux pas sortir en soirée parce que je suis trop déprimée, tout le monde va vouloir m’éviter ». Mais le paradoxe avec ce type de croyances, c’est que la chose que nous devons faire pour gérer ces émotions est justement la chose que nous évitons de faire.
  2. Les croyances sur le monde qui vous font sentir que vous ne pouvez pas faire quelque chose parce que personne ne vous le permettra:
    • « Je ne peux pas leur parler parce que les gens penseront que je suis bizarre »,
    • «Je ne peux pas quitter l’école parce que maman et papa seront déçus.»,
    • «Je ne peux pas quitter mon emploi pépère pour prendre un emploi moins rémunéré mais passionnant parce que je décevrais ma famille.». Si vous envisagez quelque chose et que votre première pensée est: « Que penseraient les gens? » vous avez déjà perdu. D’une part, la réalité est que les gens ne se soucient pas autant que vous le pensez. Ils sont trop occupés à s’inquiéter de ce que les autres pensent d’eux-mêmes!. Et deuxièmement, même s’ils n’approuvent pas ce que vous faites, allez-y! C’est votre vie, pas la leur!
  3. Les croyances sur la vie qui vous donnent l’impression que vous ne pouvez pas faire quelque chose parce que c’est trop difficile.:
    • C’est le type de croyance limitante du genre «quelqu’un a déjà fait cela / essayé cela / dit cela / été là» où nous abandonnons avant même de commencer. Par exemple ceux qui veulent se lancer dans l’entreprenariat se disent que «quelqu’un a déjà construit cela» ce qui fait qu’ils abandonnent avant même d’avoir essayé. Une femme de plus de 40 ans qui vient de divorcer, va croire que « sa vie est finie parce tous les hommes sont pris ! » Derrière toutes ces croyances se trouve la conviction qu’il n’en reste tout simplement pas assez pour nous. Il n’y a pas assez de clients, pas assez d’idées, pas assez d’argent, pas assez de temps, pas assez d’amour. Parfois, nous choisissons de croire que les choses sont impossibles comme moyen de nous empêcher d’essayer et de ne pas les atteindre.

Comment identifier ses croyances limitantes ?

Alors, comment identifier ses croyances limitantes? Il existe plusieurs façons de le faire, et la plupart nécessitent une réflexion personnelle. Comme elles peuvent ne pas être facilement identifiables, voici quelques méthodes que vous pouvez essayer pour les faire remonter à la surface.

  1. Pour identifier les croyances qui vous limitent, commencez par noter vos croyances générales. Écrivez vos croyances sur tout ce qui vous tient à cœur et qui influence votre vie quotidienne. Regroupez-les en différentes catégories comme les finances, la famille, les relations ou la santé. Une fois que vous avez fait cela, examinez celles qui vous aident à grandir et celles qui pourraient vous limiter.
  2. Pensez à des scénarios où vous avez agi de manière négative ou toxique et demandez-vous pourquoi. Si vous examinez de près vos comportements toxiques, vous pourriez découvrir que la cause sous-jacente est une croyance limitante. Par exemple, si vous avez du mal à dire ce que vous pensez quand quelqu’un vous a offensé, vous pouvez avoir la conviction limitative que le conflit est mauvais. Cela, à son tour, pourrait vous empêcher d’avoir des relations vraiment intimes car vous êtes incapable de dire ce que vous pensez et d’avoir des confrontations saines.
  3. Notez les domaines dans lesquels vous rencontrez des difficultés Si vous avez remarqué que les difficultes sont récurrentes dans certains domaines de votre vie, cela pourrait indiquer des croyances limitantes. Peut-être que vous n’arrivez pas à décrocher un emploi bien rémunéré ou que vous n’avez jamais de chance en matière d’amour. Ces difficultés peuvent simplement être le sous-produit de croyances erronées que vous avez adoptées comme vérités. Si vous avez toujours du mal à gagner suffisamment d’argent, essayez de reflechir à votre rapport à l’argent, que pensez-vous de l’argent et son accessibilité?

Comment surmonter ses croyances limitantes ?

Il est déjà assez difficile de repérer vos croyances limitantes. Il est encore plus difficile de les surmonter. Mais c’est possible. Voici quelques étapes simples pour vous aider à démarrer.

  1. Posez-vous la question: « Et si je me trompe? » Généralement, les croyances limitantes perdent leur pouvoir dès que nous considérons qu’elles peuvent ne pas être vraies. Vous ne pouvez pas obtenir le poste de votre rêve parce que vous êtes une femme? Et si vous vous trompez? En vous posant cette question, vous adoptez la capacité de simplement remettre en question vos propres croyances et de trouver des alternatives. Mettez-vous au défi d’imaginer un monde où votre hypothèse est incorrecte. Vous serez surpris du résultat !
  2. Demandez-vous: «Comment cette croyance me sert-elle?» Nous aimons nous imaginer être les victimes de nos propres croyances limitantes, mais la vérité est que nous adoptons ces croyances parce qu’elles nous servent d’une certaine manière. . En général, nous nous accrochons à des croyances limitantes pour les mêmes raisons – pour nous protéger de la lutte et de l’échec.
  3. Créer des croyances alternatives (je vous invite à lire l’article Ce que nous croyons de nous-mêmes créent notre « réalité »). Il est maintenant temps de faire preuve de créativité. Trouvez des façons dont vous pourriez vous tromper. Bien sûr, vous êtes peut-être plus âgé que la plupart des gens qui commencent une nouvelle carrière, mais qui dit que vous ne pouvez toujours pas réussir? Rien ne vous arrête à part votre propre esprit. Maintenant, évidemment, ce n’est pas aussi simple que de choisir une croyance et ensuite la croire…. Bien sur que non! ,mais prendre l’habitude de remettre en question vos croyances (étapes 1 et 2 ci-dessus) et d’en essayer de nouvelles, finira par créer un nouveau schéma mental dans votre cerveau.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.