developpement personnel

7 ASTUCES POUR APPRIVOISER SA CRITIQUE INTERNE

Il est 3h du matin, quelque chose vous a réveillée. Grrr, c’est encore cette petite voix : « Comment ai-je pu être si stupide ? « Pourquoi ai-je dit ça ? » « es-tu sure que tu veux prendre cette decision ? » « Je serai découvert pour l’idiot que je suis. » « Je ne suis pas assez compétente pour ce poste  ! »

Et non c’est pas quelqu’un qui te parle– cela vient de l’intérieur de ta tête.

Je te rassure tout de suite tu es tout à fait normal. Nous avons tous un critique en nous. C’est la voix qui nous pousse à voir le monde avec un filtre négatif ou dangereux. Le pire c’est que cela ne demande pas beaucoup d’efforts à notre cerveau pour nous présenter les critiques ou les pires scénario. Et certains d’entre nous, ne se rendent même pas compte que nous avons constamment un discours intérieur négatif parce que nous le faisons tout le temps. Car ce flot incessant d’autocritique peut nous paraitre sans danger jusqu’au moment ou nous ne faisons plus la différence entre faits et opinions et que nous finissions par les croire puis par nous détester, perdre confiance en nous culpabiliser, sombrer dans l’anxiété voire la dépression.

L’origine de la petite voix

Ces mots si durs sont souvent une intériorisation des expériences faites pendant l’enfance et qui persistent à l’âge adulte. Si enfant tu as vécu dans un environnement familial strict avec des parents aux comportements restrictifs et rejetants, comme par exemple une famille qui a interdit ou limité ta capacité à te réjouir et à agir ou pour qui l’auto-critique est un élément fondamental de la vision de soi (« toujours se critiquer pour progresser »), alors il y’a fort à parier que tu seras plus enclin à t’évaluer plus tard de la même façon, en te jugeant sévèrement.

Astuces pour bien gérer sa voix intérieure critique

Dans les paragraphes qui suivent je vais te partager les quelques astuces pour apprivoiser et réduire au silence cette petite et insidieuse voix intérieure et ne plus la laisser te contrôler!

Et rappelles-toi : ce ne sont pas des pilules magiques uniques, on le saurait si c’était le cas, non? Leur pouvoir vient du fait qu’une fois mises en œuvre de manière cohérente jusqu’à ce que cela devienne une routine et une habitude régulières, les résultats seront là!

1) Prendre conscience de son dialogue intérieur

La première chose à faire, c’est de prendre conscience de ce dialogue interieur. Lorsque tu portes attention à tes pensées intérieures, tu seras plus conscient de ce que tu te dis. Respires profondément et accueilles tout simplement cette voix intérieure. La méditation est un excellent moyen de rendre l’inconscient conscient. Cela t’aidera à prendre conscience de ta voix intérieure afin que tu puisses la mettre en lumière et apporter un changement. de manière générale la meditation aide à devenir plus attentif, en particulier la meditation de pleine conscience est pour moi ideal pour reconnaître ses pensées.

2) Explorer la voie intérieure critique et s’en détacher

Que vous dit cette petite voix exactement, quels mots, ou quelles phrases reviennent le plus souvent? est-ce que tu as repéré des oui mais…, c’est toujours, je n’ai jamais, tu ferais mieux de…, pas pour toi, nul, incapable, il faut, tu dois, mal, pas… quel est le ton utilisé? Ce qui serait bien c’est de les consigner dans un journal, en faisant cela on voit mieux les critiques qui reviennent de manière récurrente et surtout cela permet de prendre de la distance par rapport à elles. Notes bien ce qui se passe sur le plan physique aussi, ces pensées vont forcément générer des émotions négatives que tu vas ressentir dans ton corps, notes où est-ce que ça se passe (au niveau du coeur qui bat plus vite? de la gorge serrée ? du ventre…?).

Les autocritiques ne sont pas des faits, ce sont simplement des idées que tu t’es programmé inconsciemment. Aujourd’hui, elles sont devenues tellement enracinées en toi et dans ta façon de penser, que tu t’en rends même compte. Il est temps de te séparer d’elles. Les pensées créent les émotions et les pensées effrayantes induisent des sentiments de peur, les pensées négatives à ton sujet créeront des sentiments négatifs à ton égard. Du coup tu te dévalorises et tu te sabotes. tu te diminues alors qu’en vrai, tu es capable de plein de choses .

3) Nommer cette voix

Donnez à la voix négative un nom et à chaque fois que vous pensez quelque chose de négatif, tu t’adresses à elle en la nommant.Lorsque tu nommes ta voix qui te critique, elle perd une partie de son pouvoir parce que tu reconnait que tu n’es pas le problème. Mettons que tu l’appelle « grincheux ». Chaque fois que tu t’auto-critique en te disant des choses comme “cela ne va jamais marcher” ou “je vais surement pas tenir mes objectifs cette année”, imagines que c’est « grincheux » qui te parle. Ainsi si tu es entrain de penser que « tu es moche et stupide », tu peux te dire « tiens, c’est encore ce vieux grincheux qui vient me critiquer et me traiter de moche et stupide ». De cette façon tu met de la distance entre ce que tu penses et ce que tu es. Tu peux aussi lui donner une voix un peu ridicule, ça permet de ne pas la prendre au sérieux et du coup ta voie intérieure perd de son d’importance.

4) La rassurer

Cette voix interieure, ne craint-elle finalement pas que nous rations notre vie ? En pointant le négatif, peut-être espère-t-il susciter le positif ?

Le plus souvent, les critiques de notre petite voix intérieure sont fondées sur la peur, la peur de l’échec, la peur de ne pas réussir sa vie, la peur que le bonheur soit inaccessible. Or, au lieu de partager ses craintes elle s’en prend à nous; au lieu de nous encourager, elle nous prive de notre potentiel. Dans ce cas, parles lui comme à un enfant qui a peur, rassures-là. J’aime bien parler à mon personnage en lui disant « mon vieux grincheux, je vois bien que tu as peur pour moi, je t’entends, mais sérieusement je n’ai pas besoin de toi aujourd’hui, je m’en sortirais toute seule, il n’y a aucune raison d’avoir peur ». La petite voix critique ne demande qu’à être rassurée par les faits. Si, au final, on est mieux, elle se rendra à l’évidence. Pour soutenir ce processus, il est possible d’adopter soi-même des phrases encourageantes pour s’accorder de l’auto bienveillance et du soutien, du soin en cas d’ affaiblissement.

5) Reformuler la critique

Remplacer votre critique par des pensées plus positives

Un exercice que j’apprécie particulièrement est celui qui consiste à remplacer les pensées critiques négatives par des informations plus précises. Par exemple, une pensée telle que « Je fais trop d’erreurs, je n’atteindrai jamais mon objectif » peut être contrebalancée par une déclaration telle que « J’apprends et grandis de mes erreurs et chacune est une autre étape vers l’atteinte de mon objectif ».

6) Challenger ses pensées négatives

Apprendre à reconnaitre et à challenger les pensées critiques qui sont exagérément négatives. Si tu penses : « Je ne pourrai jamais quitter mon emploi et diriger ma propre entreprise », demandes-toi est-ce que cette pensée est « vraie », quelles sont les preuves qui la soutiennent et qu’elles sont celles qui la réfutent. c’est encore mieux si tu notes toutes les preuves sur une feuille de papier. Examiner les preuves pour ou contre, peut aider à examiner la situation de manière plus rationnelle et moins émotionnelle.

7) Méditer

On ne le dira jamais assez, la méditation est un outil très puissant pour se concentrer et réduire le brouhaha dans notre tête. La technique de la méditation de pleine conscience peut nous aider à apprendre à faire taire nos bavardages et à concentrer notre attention sur la présence. Elle nous aide à observer nos pensées sans porter de jugement, plutôt que de nous perdre et de nous laisser emporter par leur contenu spécifique. Si nous considérons le critique intérieur comme un simple bruit dans notre tête, ces approches peuvent être vraiment utiles.

Comme Ram Dass l’a écrit : « Vous ne pouvez pas construire la joie sur un sentiment de dégoût de soi. » Maintenant, imaginez : à quoi ressemblerait votre vie sans cette voix négative à l’intérieur de vous ?

Imaginez votre vie si vous reprenez contrôle sur cette voix intérieure critique!

Si vous avez besoin d’un support pour vous aider à atteindre votre objectif de vivre une vie moins anxieuse, plus épanouie et saine, je propose une séance coaching de 30mn pour voir comment nous pourrions travailler ensemble. Pour cela clique il suffit de cliquer sur le bouton ci-dessous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.